Télétravail et cybersécurité : points de vigilance durant la pandémie de COVID-19

La pandémie de la COVID-19 a bouleversé votre organisation en vous obligeant à vous plier à de nombreuses contraintes. En effet, quel que soit votre domaine d’intervention, l’application des protocoles sanitaires fait dorénavant partie des impératifs à respecter. De la même manière, votre équipe a dû se mettre au télétravail pour assurer la continuité de vos activités. En parlant de collaboration à distance, votre société s’expose à des problématiques liées aux cybersécurités. Compte tenu des dangers y afférents, vous ne devez en aucun cas sous-estimer ce facteur essentiel. Il est important de noter que tous les secteurs d’activités sans exception restent vulnérables face à cette situation sanitaire. Aussi, la prudence est de rigueur pour mettre l’ensemble de vos activités à l’abri de toutes menaces, qui risquent de fragiliser votre structure. Pour ce faire, quels sont les points de vigilance auxquels vous devrez focaliser toute votre attention ?

 

Appréhender les menaces

Face à l’urgence, vous n’avez eu d’autres choix que de vous conformer aux directives préconisées par le gouvernement pour vous protéger de la pandémie. Autant de mesures qui nécessitent le déploiement de différents dispositifs pour garantir le bon fonctionnement et la survie de votre entreprise. Parmi ces impératifs, la mise en place du télétravail fait partie des indispensables auxquels vous ne pouvez pas vous soustraire. Ainsi, vous devez autoriser votre équipe à accéder au cœur de votre système. Autrement, elle n’a pas la possibilité d’accomplir ses tâches à distance et continuer à travailler à partir de leur domicile. Une démarche qui rend vos données sensibles plus que vulnérables au risque de cyberattaque.

 

Prendre garde aux cyberattaques

Le déploiement précipité du travail à distance n’a pas permis à tout le monde de se préparer correctement en matière de sécurité. En effet, l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) a constaté une recrudescence des cyberattaques durant cette période. Plus alarmants, 53 % des attaques n’ont pas pu être détectés par les entités infiltrées. Les chiffres indiquent une explosion de ce phénomène avec un taux effarant de 30 000 % dans le monde entier. Pour cause, toutes les mesures de sécurité essentielles n’étaient pas respectées lors de l’installation du dispositif au domicile des collaborateurs. Autrement, même ceux qui en avaient déjà l’habitude en étaient également victimes, malgré leurs compétences en gestion de risques. La raison étant l’explosion des charges de travail à distance ainsi que la prolongation de sa durée. Ainsi, les hackers ont profité de ces failles pour contaminer leur système.

 

Discerner les différents types de cyberattaques

Il existe différentes formes de menaces auxquelles vos collaborateurs risquent d’être exposés. Ainsi, afin de protéger votre système d’information de toute tentative d’intrusion, il est important d’apprendre à les discerner au préalable. Il peut s’agir éventuellement de Botnets issus de serveurs informatiques pirates qui inondent votre réseau de milliers de mails. Dans d’autres cas, vous pouvez être victime d’une technique frauduleuse pour vous inviter à fournir vos données personnelles. Il s’agit d’hameçonnage aussi connu sous l’appellation phishing. Il y a aussi les rançongiciels (ransomware) qui consistent à monnayer le décryptage de vos dossiers informatiques. Autrement dit, un cybercriminel les a cryptés, et le cas échéant il peut vous menacer de les détruire. De la même manière, d’autres individus mal intentionnés font pression sur des personnes ciblées pour obtenir des informations stratégiques. Ils les obligent à voler ces données sous peine de revendre ou de diffuser des renseignements sensibles les concernant. L’arnaque au faux support ou encore les faux ordres de virements font aussi partie des techniques de cyberattaque des plus utilisés durant le confinement. Dans le même ordre, vous n’êtes pas à l’abri des failles de sécurité qui vise une prise de contrôle.

 

Identifier les facteurs de vulnérabilité

Le fait de travailler à distance durant le confinement multiplie les facteurs de vulnérabilité de votre réseau d’entreprise. Les spécialistes dans le domaine de la sécurité informatique sont fortement sollicités, afin de protéger au mieux votre serveur. Principalement, face à la recrudescence des attaques massives qui passent souvent inaperçues, avant que les dégâts ne se fassent ressentir. Il s’agit entre autres de coupure d’accès internet perturbant votre outil collaboratif, qui finit par paralyser l’ensemble de votre structure. Autrement, elles se manifestent sous forme d’espionnage économique, de dégradation de données et d’autres types de menaces dangereuses à prendre en compte.

 

Effectuer des tests de sécurité

Malgré la mise en place d’un système de VPN, votre serveur peut être vulnérable faute de capacité adaptée aux besoins de votre structure. En effet, la présence simultanée de tous les utilisateurs sur la plateforme provoque ce genre d’incident. Cette lacune augmentera automatiquement vos risques de vulnérabilité et n’empêchera pas votre réseau d’être exposé aux cyberattaques. Raison pour laquelle il est crucial d’effectuer des tests, afin de ne laisser passer aucune faille dans l’infrastructure. Cette démarche permet également de renforcer les protocoles d’accès à distance.

 

Sécuriser l’utilisation des Cloud Computing

Dans la pratique, vous pouvez vous retrouver dans l’obligation de recourir à cette technologie. Dans ce cas, il est important de rester sensible à l’évaluation des risques de sécurité sur cette plateforme. Le souci peut provenir d’un manque de connaissance de vos collaborateurs sur son utilisation. Autrement, des difficultés concernant la réalisation d’audits peuvent constituer un inconvénient majeur. De la même manière, vous devez renforcer le paramétrage du mécanisme de contrôle, afin de garantir son efficacité. Même si certains fournisseurs dans ce domaine sont reconnus pour la fiabilité de leur système, la prudence reste de mise. En effet, il faut s’assurer que votre hébergeur n’a pas de problème dans la maîtrise de sa chaîne de sous-traitance. Dans la pratique, vous avez toujours votre part de responsabilité concernant l’aspect qui touche la sécurisation de vos données.

 

Veiller à la sécurisation des points d’accès

Ce critère de vigilance s’applique particulièrement aux portables ou aux mobiles utilisés par vos collaborateurs pour accéder à votre système. Faute d’outils de contrôle à distance performant, ils peuvent constituer des points d’accès non sécurisés. Ainsi, il est indispensable d’installer la version la plus récente sur ces appareils. L’objectif étant de réussir à renforcer votre procédure d’authentification pour qu’elle ne soit pas limitée à des fonctions basiques. De ce fait, la validation ne s’arrêtera pas à une simple saisie du mot de passe de la part de l’utilisateur. Elle sera assortie d’autres moyens de vérification, afin de garantir la fiabilité de votre dispositif de sécurité. D’après les statistiques, pour contrer les tentatives d’infiltration standard, l’utilisation d’un système à double authentification est efficace à 90 %. Il faut savoir que les cybercriminels cherchent une faille dans votre système, en n’hésitant pas à utiliser vos données personnelles. Pour effectuer cette opération, ils exploitent les renseignements affichés sur les médias sociaux, comme votre date de naissance et vos centres d’intérêt, par exemple. Leur recherche peut s’étendre à l’ensemble de vos collaborateurs, afin d’obtenir des informations pour déverrouiller les accès nécessitant des mots de passe.

 

Instaurer une culture de cybersécurité

Hormis les spécialistes en informatique, l’appréhension de l’enjeu de la cybersécurité n’est pas évidente pour l’ensemble de vos collaborateurs. Ainsi, il est important de les initier à cette culture, afin de contrer efficacement les menaces. L’implication de leur utilisation de votre système d’information au quotidien peut avoir des impacts irréversibles sur votre sécurité. Dans son rapport sur le cybersinistre en 2019, l’assureur Hiscox a fait part d’un chiffre assez significatif sur ce sujet. Il a révélé que seulement 10 % des entreprises victimes de cyberattaques sur 67 % concernées ont réussi à les contrer. Une étude en 2015 a également permis de constater que la cybercriminalité peut faire subir des pertes conséquentes aux sociétés. A priori, le montant s’évalue chaque année en moyenne à 7,7 millions de dollars.

 

Placer les collaborateurs au cœur du processus

Pour qu’ils deviennent des acteurs engagés, il est important de les placer au cœur du processus de sécurisation informatique. Il s’agit d’une manière de leur faire comprendre la sécurité informatique de l’entreprise n’est pas une contrainte supplémentaire. Dans ce sens, il est primordial que cette politique soit compréhensible et accessible à l’ensemble de votre structure. Il s’agit d’un enjeu majeur et chacun y est entièrement impliqué. En effet, pour réussir le déploiement de cette stratégie, il est important d’instaurer une forte notion d’esprit d’équipe. Même si les décisions d’un tel plan d’action viennent de la direction, le fonctionnement en silo n’est pas recommandé. Le cas échéant, vous risquez de ne pas avoir rapidement des retours d’informations sur les sources de vulnérabilités de l’entreprise. D’après les assureurs, la principale source de cyberattaques reste la défaillance humaine, à hauteur de 70 % à 90 %.

 

Déployer les moyens nécessaires

L’instauration de cette culture ne se limite pas uniquement à la sensibilisation de vos collaborateurs. Pour leur permettre de réagir efficacement en cas d’attaques, il est essentiel de mettre à leur disposition des moyens adéquats. Il s’agit d’outils informatiques performants et de process organisationnel optimisé, qui facilitent leur intervention en cas de besoin. Ainsi, ils seront motivés pour s’impliquer davantage et de façon responsable dans votre processus. Ils auront également la capacité de donner l’alerte en cas d’intrusion en la signalant rapidement aux techniciens concernés. De la même manière, ils sauront adopter la bonne attitude en cas d’urgence face à un incident.

 

Miser sur des solutions de protection adaptées

Il s’agit principalement d’un ensemble de bonnes pratiques inspirées des normes techniques en matière de cybersécurité. Elle doit être appliquée et adaptée selon les besoins de votre structure. L’objectif est de parvenir à vous donner les moyens nécessaires d’identifier les menaces et de protéger votre entreprise. Pour effectuer cette opération, votre architecture doit être tournée vers la sécurisation de votre système. Cette solution vous permet de détecter les éventuels incidents, de manière à les contrer efficacement et rapidement. Dans ce sens, un plan d’action préalablement défini doit indiquer les mesures à adopter en cas d’alerte. Ainsi, vous aurez l’opportunité de reprendre dans les meilleurs délais vos activités. En parallèle, vous ne devez pas négliger le contrôle continu de votre réseau pour vérifier les process et les infrastructures informatiques.

 

Réussir à développer votre capacité de résilience face aux tentatives d’intrusion constitue la meilleure réponse pour contrer les cyberattaques. Cependant, l’augmentation de votre budget dans le perfectionnement de vos outils ne saurait suffire pour parvenir à être efficace. Votre investissement dans votre capital humain reste la clé de voute de cette stratégie. Ainsi, il deviendra votre principal allié pour garantir la sécurité de votre entreprise. En ce temps de crise, il s’agit d’un levier essentiel pour vous aider à surmonter les difficultés.

Nos derniers articles

Quelle solution Internet pour votre entreprise ?

Une connexion Internet efficace et fiable est de nos jours essentielle au bon déroulement de la vie en entreprise. En…

En savoir plus
Lancement du programme « Connect Teams Phone System »

La convergence IT – Télécoms est en marche avec le programme « Connect Teams Phone System » mis en place…

En savoir plus
En route vers la nouvelle normalité…

Lancé en septembre 2020 par OpenIP, ce slogan est né de l’observation des conséquences de la crise sanitaire de la…

En savoir plus
Continuité de l’activité et télétravail

  La crise sanitaire que traverse la France a précipité l’évolution des pratiques et des habitudes de travail et le…

En savoir plus
La digitalisation des Entreprises passe par la fibre !

Le déploiement de la Fibre Optique s’accélère en France ! Profitez-en pour accélérer la digitalisation de votre entreprise et vous…

En savoir plus
Astuces utiles pour le télétravail

Travailler à domicile peut être une expérience avantageuse à bien d’égards. Entre autres, vous économisez du temps et de l’argent…

En savoir plus