Les bonnes pratiques du télétravail

Quelles sont les bonnes pratiques du télétravail ? 

Le confinement oblige bon nombre de travailleurs à poursuivre leur activité à domicile. Toutefois, une telle procédure n’est pas simple à mettre en place quand on est habitué à partager son bureau avec ses collègues et à avoir des interactions permanentes avec eux. L’isolement et le désappointement de cette nouvelle situation peuvent peser sur le moral mais il ne s’agit d’une fatalité. Voici quelques clés pour rester productif et positif depuis chez soi.

 

Le Temps de l’installation et de l’expérimentation

Commencer à télétravailler exige une période d’adaptation plus ou moins longue, allant de quelques heures à quelques jours. En effet, il faut d’abord créer un espace propice au télétravail. Cette étape prend un certain temps car nous ne sommes pas habitués à connaître nos besoins fondamentaux. Aussi, il est important de réfléchir à ce qui nous est indispensable pour effectuer nos missions. Un ordinateur connecté et de quoi écrire sont souvent les éléments essentiels, sans oublier les contacts de ses collègues pour interagir avec eux dès que nécessaire.

À ces aspects pratiques succèdent la mise en place du confort minimal pour travailler sereinement. Il faut s’installer dans la pièce la plus calme du logement, s’isoler au maximum pour recréer un environnement propice à la concentration. À défaut, les bouchons d’oreilles limitent le bruit et réduisent les pertes d’attention.

Quant à l’organisation quotidienne, si elle est bouleversée, elle doit être réinventée en fonction des besoins familiaux et des nouveaux modes de communication avec les collègues.

 

Trouver son rythme et le garder

Les humains sont inégaux face au temps de concentration. Aussi, inutile d’insister ou de perdre le moral si l’on est incapable de rester à son poste de travail pendant deux heures continues. En outre, la plupart des personnes sont plus efficaces le matin que l’après-midi. La journée-type de télétravail doit alors s’adapter au rythme naturel du travailleur afin qu’il reste efficace.

 

Dans la mesure du possible, il est préférable de conserver les horaires et le rythme habituellement suivis dans l’entreprise. Ainsi, vous ne serez pas complètement dérouté au moment de la reprise. Toutefois, la densité d’une journée travaillée prend une autre dimension quand il n’y a pas de temps de trajet le matin et le soir et que la durée du déjeuner n’est plus réglementée. Aussi, ces trois plages horaires ainsi que les moments de pause en matinée et dans l’après-midi, peuvent être repensés.

 

Planifier dès que possible les missions à accomplir dans la journée et dans les jours suivants en fonction des échéances permet de fractionner les activités et de garder un certain rythme. De plus, en de telles circonstances, il arrive que l’on ne voit pas le temps passer. Mettre des alarmes qui instaurent régulièrement des pauses s’avère très efficace pour recharger ses batteries.

 

La motivation est communicative, partager son agenda facilite le suivi des objectifs communs et aide à garder le moral en observant les avancées de l’équipe. Enfin, les systèmes de documents partagés et les réunions téléphoniques permettent de continuer à travailler ensemble malgré le confinement.

 

Garder le moral en confinement

La chose la plus indispensable à faire durant cette période de confinement est de garder un rythme de vie sain. Cela passe par une heure de lever raisonnable, des repas aux heures habituelles, des activités et des objectifs. En effet, se fixer des petits objectifs pour sa journée, pour le télétravail ou pour le plaisir permet de lutter contre l’ennui et d’avoir le sentiment d’être productif. Vous n’êtes pas obligé de vous imposer un rythme trop soutenu mais alterner les moments d’activité et de repos est fondamental pour apprécier ces instants de calme.

Ainsi, se faire une petite to-do list pour la journée chaque matin en se levant, vous permet de rester énergique et productif. Et en bonus à la fin du confinement vous aurez un récapitulatif jour par jour de tout ce que vous aurez fait.

Nos derniers articles

De quel débit internet avez-vous réellement besoin ?

De quel débit Internet avez-vous réellement besoin ? Pour tout le monde, il est important d’avoir une bonne connexion Internet. Ce…

En savoir plus
Pourquoi connecter ses services voix avec un FQDN ?

La connexion des services Voix VOIP se fait via Internet. Pour connecter un trunk SIP sur un PBX, l’utilisateur a…

En savoir plus
OpenIP participe au salon IT Partners 2021

OpenIP, filiale française de l’opérateur pan-européen de communications sécurisées dans le cloud pour les entreprises Destiny, annonce sa présence sur…

En savoir plus
La fin du RTC est là !

  La fin du RTC a commencé concrètement en mars dernier avec une expérimentation sur la commune de LEVIS SAINT…

En savoir plus
MyCloud 3CX v18 désormais disponible chez OpenIP

L’offre  MyCloud 3CX v18 est disponible dès maintenant dans le eShop MyOpenIP ! Vous pouvez désormais héberger la dernière version…

En savoir plus
Sécurisez votre téléphonie d’entreprise

Vous hébergez votre téléphonie dans un Cloud public et vous souhaitez sécuriser votre PBX avec un nom de domaine plutôt…

En savoir plus