40% Complete (success)

Blockchain : les applications potentielles de la technologie de demain

juin, 2019
La technologie innovante Blockchain au service de la télécommunication

" data-share-imageurl="https://www.openip.fr/sites/default/files//field/image/blockchain.png">
Blockchain : les applications potentielles de la technologie de demain

 

Aujourd’hui, il est courant de posséder un Smartphone. Les jeunes adultes sont les plus nombreux à s’en servir, même si l’âge moyen des enfants possédant un mobile connecté est en pleine évolution. Les téléphones connectés (Smartphone, IPhone, etc.) sont quasiment incontournables. Pour certains, ils sont devenus plus importants qu’un ordinateur. Ils nous suivent partout et sont utiles pour trouver les informations en quelques clics seulement. Plusieurs milliards de données sont donc produites chaque jour. La majorité émane des Smartphones. Les entreprises de télécommunication, ayant pour rôle la gestion de ces innombrables données et la sécurité de tous les utilisateurs, se retrouvent souvent débordées.

 

Face à toutes ces données, ces entreprises ne réussissent pas toujours à mettre une barrière solide contre les pirates. Par conséquent, un sentiment d’insécurité s’installe rapidement et les utilisateurs semblent avoir perdu le contrôle de leurs informations personnelles. Cependant, il existe depuis quelques années une technologie révolutionnaire nommée la Blockchain (ou chaine de blocs), capable de remodeler ce secteur en remettant la confiance au goût du jour. Elle se projette donc dans l’avenir, en proposant plusieurs types d’application, qui ne pourront que faciliter les échanges entre utilisateurs.

 

Une technologie du futur

Il est désormais possible de croire à un lendemain plus simple, avec une grande fluidité et rapidité dans le transfert des données. Cette technologie se concrétise véritablement en 2009, avec le Bitcoin. Le projet était en fait de créer une monnaie sous forme de jetons numériques, qui servirait pour les achats et autres transactions habituelles. Bref, il s’agit d’un moyen plus sécurisé, qui vous fera aller partout avec votre argent liquide et numérique, sous forme de jetons. Depuis lors, le Bitcoin est en marche et aide toute personne à transférer ou payer rapidement. Cette cryptomonnaie réduit donc considérablement les risques. Elle est utilisée partout en France, aux États-Unis et dans la plupart des pays développés.

 

Mais en 2014, cette technologie ne veut plus seulement se limiter aux simples transactions financières. Elle cherche à faire valoir son potentiel dans d’autres domaines aussi importants que la finance. Elle s’intéresse à plusieurs nouveaux secteurs de l’entreprise. Cette expansion s’accompagne d’une multitude de projets de start-up qui, pour certains, n’ont pas encore été expérimentés.

À présent, cette technologie crée des facilités dans le domaine médical, pour le partage et l’archivage de données ou dossiers de patients avec des projets, tels que MedRec et Enigma. Dans le monde du cinéma, c’est surtout le problème de piratage qui peut avoir une solution fiable grâce à cette nouvelle technologie. Avec l’application Dynamis, la chaine des blocs apporte de nouvelles possibilités dans les assurances. Mais en général, la technologie basée sur la chaine des blocs vise à changer trois critères essentiels :

  • L’absence d’intermédiation : cette nouvelle technologie rapproche la clientèle, en lui permettant de faire des transactions sans intermédiaire. Pour un transfert d’argent, par exemple, l’entreprise reçoit la commande et a le choix de valider la transaction ou pas. Cette nouvelle technologie change toute la donne, en invitant chaque client à renvoyer un transfert directement vers un autre. C’est exactement le cas avec le Bitcoin, qui rend possible les paiements et transferts de client à client.

 

  • La traçabilité de l’ensemble des informations échangées ou les transferts sous forme de blocs : la chaine de blocs se forme donc successivement, sans aucun moyen de créer un désordre. Cette succession de blocs permet de revoir l’ensemble des transactions faites depuis le début. C’est donc beaucoup plus rassurant, car une fois inscrit dans cet énorme registre appelé à créer plusieurs millions de blocs par jour, les traces restent à jamais.

 

  • Enfin, la conservation du registre entre les différents clients ayant partagé les données : la chaine de blocs forme déjà un historique dans un registre, et chacune des parties a accès à ce fichier pour vérifier les transactions et se rassurer que le destinataire a bien reçu ce qui lui est dû. Cette vérification se fait sans aucun danger (l’identité n’est pas exposée). Elle a lieu chaque fois qu’une nouvelle transaction ou nouveau bloc doit être réalisé entre ces deux acteurs.

 

Tout est donc fait pour rassurer les utilisateurs ou clients. Sans aucun intermédiaire, il y a un énorme gain de temps et d’argent, car les frais des transactions obligatoires, à verser à l’entreprise qui valide l’affaire, n’existent plus. Et avec ces registres, la confiance revient entièrement. Il est désormais facile de prévenir les vols d’informations ou piratages, grâce aux contrats intelligents qui se forment entre les clients. Toutes leurs transactions sont alors vérifiées par des protocoles d’informations, qui garantissent la sécurité des transactions et informations de leurs chaines de blocs. Vous avez maintenant la possibilité de voir ces processus s’intégrer dans la transmission des informations à travers les mobiles connectés.

 

Des atouts majeurs pour la télécommunication

Le traitement de la transmission des données dans l’e-communication doit se faire avec minutie, compte tenu de son caractère sensible. Ce procédé est donc un véritable coup de pouce pour les entreprises ayant la responsabilité de la gestion des données. Bien qu’il n’y ait pas encore d’application pour cela, nous relevons quatre situations qui pourraient être révolutionnées par cette technologie innovante.

 

La capacité de détecter les fraudes

Peu importe le pays, le mot piratage est très courant. La plus petite information est utilisée pour faire des recherches et usurper les identités de certains utilisateurs. De ce fait, les comptes bancaires, par exemple, sont souvent vidés. Dans la plupart des cas, les données de certains clients sont récupérées en ligne, notamment lors de l’identification. La chaine de blocs vous met à l’abri de ces désagréments, car vous pouvez être reconnu en ligne à travers un identifiant qui ne porte aucune de vos véritables informations.

 

La fraude pourra à présent être interceptée, car chaque transaction forme une succession logique de blocs et est faite à partir d’un identifiant digital. Si un bloc est étranger et sans aucune base dans le circuit, il est tout de suite détecté. Le système de la chaine de blocs est donc plus rassurant que l’ancien système, qui pouvait valider ce type de fraude sans vérification fiable. Une fois que l’imposteur donne bien toutes les informations, il a le champ libre. À partir de la clé publique, générée par la clé privée d’un client, il est impossible de faire chemin retour pour accéder aux informations personnelles. La clé privée est bloquée et protégée, et la clé publique ou l’identité digitale permet de vous identifier en ligne en toute sécurité.

 

Le roaming d’un autre genre

Il s’agit ici d’un système d’appels réalisés par deux utilisateurs situés dans des pays différents. Habituellement, pour passer ces appels, il faut que les opérateurs les identifient et certifient en amont. Un ensemble de frais doit ainsi être transféré de l’opérateur étranger à celui du client. Ce système est très lent et entraine une longue attente du client. En plus, il n’est pas épargné d’une fraude, car l’identification des utilisateurs est la même. Pourtant, avec la chaine de blocs, les coûts sont mieux gérés et le temps de réaction est optimisé.

 

En effet, lorsque vous vous rendez dans un pays étranger, l’opérateur de votre pays de résidence reçoit une transaction du Call Data Record, faite par votre pays d’accueil. Ainsi, l’authentification est rapidement effectuée dans la chaine de blocs et l’appel peut être transmis à partir d’un contrat intelligent. Les coûts sont facilement gérables par les deux opérateurs et la vérification ne fait aucun doute. Intégrer la chaine de blocs dans le roaming serait donc un avantage pour tout le monde, en termes de temps et de frais. 

 

La décentralisation des services

La chaine de blocs est une véritable opportunité pour les opérateurs de téléphonie mobile. Avec cette technologie, il serait mieux de diversifier les prestations en donnant plus de pouvoir aux clients. Cela instaure un climat de confiance entre les clients (particuliers ou entreprises) et avec les partenaires. Les utilisateurs ont une plus grande liberté, avec des services de client à client plus rapides et efficaces. En créant par exemple une plateforme d’authentification, chaque utilisateur peut obtenir une identité de substitution dont il peut se servir en ligne chaque fois qu’il souhaite s’identifier.

 

Ainsi, il se sent à l’abri et a accès à chacune de ses informations. Le client a donc un identifiant unique, en plus d’un autre pour tous ses achats en ligne, souscriptions et autres transactions. Il n’a plus besoin de créer un nouvel identifiant et/ou mot de passe pour chaque plateforme, ce qui permet un contrôle facile et un sentiment de sécurité. Les opérateurs, avec ces nouveaux systèmes décentralisés, renouent avec leurs clientèles, et la fidélisation est certaine. 

 

La sécurisation de la plateforme IoT

Avec les maisons intelligentes, pleines d’objets connectés, il est important de constater que l’IoT (ou encore Internet of Things) ne cesse de prendre de l’ampleur dans nos sociétés. Les objets connectés participent déjà au bien-être, au confort des particuliers ainsi qu’à un meilleur management pour les entreprises. Les opérateurs peuvent donc procéder à un cryptage des informations partagées d’un objet connecté à un autre. La sécurisation de chaque transaction est réelle et passe par une identification de chaque objet connecté ainsi que le lieu où il se trouve, pour ensuite crypter et protéger l’ensemble des données transmises. Le système de registre distribué est plus fiable, car la vérification peut se faire par chaque acteur. Toutes les transactions y sont inscrites. À travers les contrats intelligents, les objets connectés peuvent agir et communiquer entre eux en se rassurant qu’aucun fraudeur ne se trouve dans la chaine de blocs. Les objets connectés ont tout pour se développer avec le temps. Et les contrats intelligents constituent un moyen plus simple d’agir en toute rapidité.

 

De nombreux défis à relever

Il est intéressant de décentraliser avec la Blockchain. En effet, les registres qui gardent les traces indélébiles de chaque transaction sont à la disposition des utilisateurs impliqués dans une transaction. Non seulement les particuliers et les entreprises sont plus apaisés, mais aussi les opérateurs ont droit à une meilleure gestion des données. En plus d’être protégée, cette gestion se fait plus rapidement, surtout que les données ne cesseront de s’accroître au fil du temps. Cependant, toutes ces avancées technologiques doivent être implémentées au bon moment. Cela implique un plateau technique prêt pour la circonstance et une situation économique de nature à assurer l’entretien de ce système sur le long terme.

 

Il faut bien sûr que les compétences soient également réunies pour faire face à certains problèmes éventuels. Les utilisateurs eux aussi devront être formés, pour un usage plus aisé. La chaine de blocs, même si elle pourrait être complexe, facilitera les transactions. La sécurité des informations privées des clients, malgré le nombre impressionnant d’objets connectés, sera une réalité.

derniers articles

octobre, 2019

OpenIP reçoit le prix de l’Excellence Internet Telephony - Hosted VoIP 2019

OpenIP est honoré de remporter le prestigieux prix « Internet Telephony – Hosted VoIP » 2019, pour la deuxième année consécutive.

octobre, 2019

Le home office : travailler à la maison, une tendance qui séduit

La dématérialisation a ouvert la voie à une nouvelle forme de travail prenant la forme d'un bureau délocalisé : le home office, ou télétravail

octobre, 2019

Partez à la conquête de l'Espace avec MetaCentrex

Prenez le virage des Com'Unifiées avec nos bons plans de fin d’année : votre commercial OpenIP vous propose un plan d’accélération pour conquérir l’Espace avec MetaCentrex